Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 07:12

Le Baromètre e-commerce de l’ACSEL vient d’être publié pour le quatrième trimestre ainsi qu’un bilan annuel pour 2009. Selon cette étude menée avec le concours de Pricewaterhouse Coopers qui s’appuie sur les données transmises par les intermédiaires de paiement en ligne, les e-commerçants français ont enregistré un chiffre d’affaires de 6,6 milliards d’euros au quatrième trimestre 2009 soit une progression de 28% par rapport à la même période l’année 2008, pour un total de 74,2 millions de transactions (+26% en un an).


Sur l’année 2009, 250 millions de transactions ont été enregistrées soit une progression de 33% par rapport à 2008, pour 22,49 milliards d’euros soit une augmentation de 31% par rapport à 2008.

« La croissance accélérée observée au 4ème trimestre par rapport à l’ensemble de l’année est un signe très positif et laisse présager une très bonne année 2010 pour le e-commerce français », estime Pierre Kosciuko-Morizet, le président de l’ACSEL.


Les e-commerçants auraient ainsi pu réaliser un chiffre d’affaire sur 2009 en progression de 16% au quatrième trimestre 2009 par rapport à la même période de l’année dernière et une progression de 10% sur l’ensemble de l’année 2009.

En 2009, 10% du chiffre d’affaire aurait été réalisés par des acheteurs étrangers utilisant la carte bleue.


Grâce au Baromètre Neteven-Terapeak, on peut connaître les tendances de vente sur Internet. Au cours du quatrième trimestre 2009, le top 3 des ventes des catégories qui ont généré le plus de chiffre d’affaire sont les « vêtements et accessoires », « la maison, jardin et bricolage » et « Informatique ». Ce classement est identique à celui de l’année dernière. Les catégories qui enregistrent les plus grands volumes de ventes sont les « Vêtements et accessoires », « Jeux et jouets » et « Maison, jardin, bricolage ». Un classement qui est là aussi identique à celui observé l’année passée.


Parmi les catégories les plus attratives, on trouve pour la première fois dans ce top 3, la catégorie « Vins, gatronomie » qui arrive directement en première position, relayant les « jeux vidéos, consoles » au second rang devant « jeux et jouets » qui fait également son entrée.


Concernant les recherches, dans la catégorie « Vêtements et accessoires », on retrouve les marques « IKKS », Cop Copine et comptoir des cotonniers. Cela dit, les marques les plus recherchées ne sont pas obligatoirement les plus vendues. Dans la catégorie « Maison, jardin et bricolage », les trois termes les plus recherchés au cours du quatrième trimestre 2009 ont été lits, tronçonneuses et motoculteurs. Enfin, pour la catégorie Informatique, les trois éléments les plus recherchés ont été Ordinateur portable, Licences Windows 7 et disques durs.



L’IP-Label permet de connaître les indices de performances des sites d’e-commerce grâce à des mesures des performances techniques des e-commerçants français comparées à celles de leur homologue européen. Il en ressort les principaux enseignements suivants.

Le taux de réussite d’accès a atteint tout juste les 99,8% sur les trois derniers mois de l’année 2009, soit la moins bonne performance depuis le début de l’année.

Entre octobre et décembre 2009, 25 personnes sur 10 000 souhaitant se connecter à un site d’e-commerce ont du se résoudre à renouveler leur tentative pour indisponibilité du service. A titre de comparaison, sur les trois premiers mois de l’année, le nombre d’échecs était de 16 pour 10 000.

Le taux de réussite transactionnelle s’est maintenu à un niveau dégradé durant le quatrième trimestre mais avec une tendance à la hausse. Vers la période de Noël, le taux de réussite transactionnelle s’est fortement amélioré. Pendant le quatrième trimestre 2009, 25 personnes sur 10 000 n’ont pas réussi à afficher la page d’accueil du site d’e-commerce et 98 personnes n’ont pas pu passer de commande ou visiter le site.

Le poids des pages s’est progressivement alourdi durant le dernier trimestre 2009. Une augmentation du poids des pages amplifie la dégradation occasionnée par un accroissement de l’audience des sites à l’approche des fêtes de fin d’année. La dégradation amorcée en juin n’a eu de cesse de s’amplifier. Entre janvier et décembre, les performances se sont dégradées de presque 52%.



A l’approche des fêtes de fin d’année, les sites web des e-commerçants européens usent d’artifices graphiques, très efficaces pour attirer l’attention des internautes mais qui provoquent un alourdissement conséquent des pages. Cet accroissement du poids des pages occasionne un engorgement des réseaux et des serveurs ce qui amplifie l’augmentation du temps d’affichage dans le navigateur Internet. Autre conséquence, l’observation d’un accroissement du nombre d’incidents majeurs qui gênent l’internaute lors de sa navigations dans les rayons virtuels des sites e-commerce ce qui peut l’obliger à abandonner son panier pour sortie de la boutique électronique sans avoir l’assurance de pouvoir y entrer à nouveau, plus tard.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dimitroff D - dans Info
commenter cet article

commentaires